La proie et le prédateur

par Le chretien vigilant  -  21 Juin 2017, 22:07  -  #Chroniques de la vie chrétienne

La proie et le prédateur

On a souvent tendance à dire, à juste titre que la vie chrétienne est une marche. C’est vrai. Mais je dirai encore plus, je pense que la vie chrétienne est aussi une véritable chasse ouverte.

 

Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera (1 Pierre 5 :8)

 

Ce qu'il y a d’étonnant chez les animaux sauvages, c’est certainement leur intelligence et leur mode d’organisation. Mais ce qui s’y trouve dans ce monde animal et que nous n’ignorons pas est une lutte de survie entre la proie et le prédateur, où l’un essaie de tuer l’autre.

 

La Bible nous dit que Satan parcours et se promène sur la terre (Job 1:7) voyant qui il peut dévorer (1 Pierre 5:8). La terre est donc le champ d'action et de chasse des démons, et les véritables croyants, comme Job sont criblés par eux.

 

Pourtant le chrétien est semblable à une proie. Ce n’est pas pour rien que nous sommes appelés « brebis », « troupeau ». En face, on retrouve les prédateurs. Le prédateur est un animal patient, méthodique et très intelligent. Il regarde dans le troupeau les proies les plus fébriles, les plus faibles et va les prendre en mire. Les prédateurs ne marchent pas seul, mais lorsqu’un des leurs parvint à mettre la main sur une proie, ils se ruent tous sur lui, ne laissant aucune chance à la pauvre victime.

 

Satan, les démons et les sorciers sont ces prédateurs qui vous épient chaque jours. Ils cherchent à déchirer les chrétiens les plus mal affermis, à faire apostasier les chrétiens charnels et à nuire aux enfants de Dieu. Si ce n’est pas forcément par la violence physique, mais par les paroles et des supercheries déchirées dont l’objectif est de les éloigner de la bergerie, du bon berger, Jésus.

 

Aussi, les animaux « proie » adoptent un système intelligent. Les plus forts ne laissent pas les plus faibles, c'est-à-dire les plus petits derrières, mais ils les protègent. C’est eux qui repoussent les prédateurs. Les chrétiens les plus forts doivent donc prendre soin des plus faibles. Il ne s’agit pas pour un nouveau converti ou un chrétien faible dans la foi de chercher absolument un groupe de prière ou une assemblée à tout prix, il s’agit d’entrer dans la bergerie invisible, qui est un corps ; et qui s’appelle l’Eglise ! L’Eglise de Jésus Christ est un corps dont nous ne connaissons pas les membres. Pourtant chaque pierre de ce corps prie pour une personne qu'il ne connait et peut même se retrouver à aider un frère ou une sœur par l’intermédiaire du St Esprit. Intercéder pour des personnes ou pour les nations n’est pas une chose vaine, car Dieu a un peuple nombreux parmi eux.

 

L’Eglise de Jésus est donc cette bergerie que nous ne pouvons voir à l’œil nu, mais qui existe, puisque c’est le corps de Christ. C’est ce groupe là qu'il faut chercher. C’est cette Eglise là qu'il faut chercher. Nul ne pourra vraiment comprendre les mystères de l’Eglise, mais une chose est sûre, nous avons Jésus Christ pour berger. Aussi Dieu est notre bouclier contre les prédateurs.

 

Ce qui arrive à un animal qui s’éloigne de son troupeau n’est rien d’autre que la mort. Il est une proie offerte aux méchants pasteurs, aux fausses doctrines, aux hérésies et aux conceptions erronées de la Bible, et pire encore, aux démons. Qu'il est dangereux par les temps qui courent de marcher sans Jésus Christ !

 

L’autre erreur que font trop de chrétiens est de se proclamer prophète à la place du prophète. Une brebis qui se prend pour un lion aura de bien mauvaise surprise. Mais cela l’expose encore plus à sortir de ce à quoi Dieu l’a destiné. Ainsi, une telle personne sort de la protection de Dieu et se met un joug. Le jeune prophète qui désobéi au commandement de Dieu dans 1 roi est mort à cause de cela. Avoir un appel ne suffit pas. Il faut faire partir de la bergerie de Dieu, et de suivre la voie du berger.

 

Les réflexions d’égo doivent vraiment tomber, et arrêter de dire « moi je ». La marche de chacun est bien différente, et Dieu dote chacun pour une situation bien précise. Il serait stupide de mourir alors que ce n’était pas votre temps.

 

Nous avons des adversaires qui rodent comme des lions, attendant notre assoupissement pour nous broyer. Il nécessaire de rester prudent et aux pieds du mettre de Jésus. Les loups sont dans la bergerie, mais Jésus Christ aussi.