Aller vers ELOHIM

Une chose que je désire ardemment : c'est d'habiter dans la maison de YHWH tous les jours de ma vie, pour contempler la beauté de YHWH et pour admirer son temple.

Pharaon est vaincu, Nabuchodonosor est à terre et Babylone est tombée ! Alléluia !

Publié le 16 Février 2020 par Mon frère en Christ in Une parole pour s'édifier

 

Notre Elohîm aime la louange. Tout au long de l’histoire et des rudes épreuves que nous connaissons, n’est-il pas agréable de savourer une puissante délivrance ! Ainsi en fut-il du peuple d’Israël, face à la mer, condamné au courroux du redoutable Pharaon le dominant. Bloqué par l’infranchissable mer rouge, acculée par la téméraire Égypte ainsi en est-il de vous aujourd’hui. Pourtant, ce n’est ni de la mer qu’est venu le Salut, ni d’une armée faite d’homme, mais c’est du Ciel qu’est descendu la délivrance, invoquée par le bâton d’un faible berger. Les chevaux de pharaon, ses chars et ses cavaliers sont entrés dans la mer, et YHWH a fait retourner sur eux les eaux de la mer, mais les enfants d'Israël ont marché à sec au milieu de la mer [Exode 15 :19]

 

Nebucodonosor, roi des hommes en ton temps, conquérant des peuples, qui instaura par sa main un joug pesant sur les justes. Ce n’est ni par la main d’un homme, ni par la frayeur de la mort que toi rugueux homme, fléchit ses genoux, mais c’est par la voix qui descendit du Ciel que tu fis rendit au rang des faibles. Un jour, même celui qui me veut du mal louera, exaltera, glorifiera le Roi des cieux, dont toutes les œuvres sont véritables et les voies justes, et saura qu’il peut abaisser ceux qui marchent avec orgueil [Daniel 4 :37]

 

Regarde, j'ai livré entre tes mains Yeriycho, son roi et ses hommes vaillants [Josué 6 :2]. Ô portes de Jéricho, forteresses imprenables, comment ta gloire ne fut-elle pas rendue à rien ? Ni les chants de tes vaillants hommes ni le son de tes trompettes n’ont été pour toi un secours. Ce n’est ni par la main d’un homme ni par les assauts d’une nation que ton orgueil fut rendu au néant, mais par le tremblement qui vient du Ciel, provoqué par les cris d’un peuple plus faible que toi.

 

Pleurez et portez le deuil au sujet de Babylone, la grande ville ! Frappez-vous la poitrine et étonnez-vous de son sort, comment son jugement est-elle arrivé en seule heure ? Babylone, puisses-tu être si impériale, de toi le monde se souvient de tes vestiges et de tes grands prodiges. Ta puissante armée était pour toi le sujet de louange, et un motif d’étouffement pour les faibles. Tes idoles n’ont été d’aucun secours pour toi, tes philosophies n’ont été que les pierres de ta propre fin. Ce n’est ni par l’épée ni par le feu que tu fus terrassé, mais par l’Evangile descendu du Ciel, annoncé par la bouche d’un juif.

 

Le valeureux soldat du Seigneur tiendra ferme ! Il se souvient, aux temps de ses angoisses, que même Pharaon a été vaincu, même Nabuchodonosor a imploré YHWH et Babylone est déjà tombée ! Alléluia !

Ce que nous avons de plus grand, ce n’est pas la force des mots que nous disposons pour nous défendre face aux méchants. YHWH est mon allié. Les combats que nous avons, l’opposition que nous subissons, est pour la gloire du Seigneur. Nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour nous perdre. Ce n’est pas à toi d’abandonner la foi, c’est à tes ennemis t’oublier l’idée de te vaincre. Le Salut est une route à sens unique, sur laquelle il est impossible de faire demi-tour.

Le Nom du Seigneur est ma solution. Nous avons un Elohîm qui est digne d’être appelé Sauveur. Tambours et tambourins, fidèle adorateur, du Seigneur te vient le secours. Bats tes mains, revêts tes plus beaux vêtements vaillants guerriers, demain est un jour de fête. Sois enthousiaste et plein d’assurance, même Pharaon est vaincu, même Nabuchodonosor est à terre et Babylone est tombée ! Alléluia !

Je chanterai à YHWH car il s'est levé, il s'est levé : il a jeté dans la mer le cheval et celui qui le montait. Yah est ma force et ma louange, et il est devenu mon salut. C'est mon El : je lui dresserai un tabernacle, c'est l'Elohîm de mon père, je l'exalterai. YHWH est un homme de guerre, YHWH est son Nom. Il a jeté dans la mer les chars de pharaon et son armée, l'élite de ses capitaines a été submergée dans la Mer Rouge. Les profondeurs les ont couverts, ils sont descendus au fond des eaux comme une pierre. Ta droite, ô YHWH, s'est montrée magnifique en force ! Ta droite, ô YHWH, a brisé l'ennemi ! Tu as ruiné par la grandeur de ta majesté ceux qui s'élevaient contre toi.

 

L'ennemi disait : Je poursuivrai, j'atteindrai, je partagerai le butin, mon âme en sera pleine. Je tirerai mon épée, ma main les détruira ! Tu as soufflé de ton vent, la mer les a couverts ! Ils se sont enfoncés comme du plomb au plus profond des eaux. Qui est comme toi parmi les elohîm, ô YHWH ! Qui est comme toi, magnifique en sainteté, redoutable, digne de louanges, faisant des choses merveilleuses ? Tu as étendu ta main droite, la terre les a engloutis.

Exode 15

 

Commenter cet article

Paulin mbuyi 26/03/2020 08:07

J'ai aimé vos articles et ils m'edifient