Aller vers ELOHIM

Une chose que je désire ardemment : c'est d'habiter dans la maison de YHWH tous les jours de ma vie, pour contempler la beauté de YHWH et pour admirer son temple.

Le pouvoir de l'amour

Publié le 7 Septembre 2017 par Le chretien vigilant in Une parole pour s'édifier

Le pouvoir de l'amour

Ce sujet ne traite pas en soi sur la question de « qu’est ce que l’amour ». Bien sur, on ne peut pas parler du pouvoir de l’amour sans parler de ce qu’est l’amour. Pour bien comprendre ce titre, je définirai que l’on peut dire que le pouvoir de l’amour, sont tout simplement les vertus de l’amour.

Aucun homme ne peut être agrée par Dieu s’il n’a pas l’amour. Ce n’est pas l’amour au sens religieux que l’on appelle à tord « charité religieuse », il s’agit de l’amour du cœur, la véritable charité. Aimer est un drôle de sentiment, parce qu’une personne qui aime est prête à faire d’énorme sacrifice. L’amour, c’est se sacrifier. C’est ce que Jésus a fait.

L’homme selon le cœur de Dieu est donc un homme qui se sacrifie pour Dieu, et les autres. C’est parce que nous aimons que nous supportons les autres. C’est parce que nous aimons que nous sommes prêt à endurer des efforts et des souffrances. C’est le plus grand don, et c’est celui que nous devons tous rechercher et avoir.

Celui qui n’a pas l’amour ne peut pas aimer de Dieu, car celui-ci nous demande d’abandonner notre vie. C’est pourquoi ceux qui vont le plus loin avec Dieu, sont ceux qui l’aime le plus. Ce sont ceux qui se sont le plus consacré avec Dieu. Celui qui jeûne, qui prie, qui chante, qui prêche, etc… s’il n’a pas l’amour, n’ira pas loin.

Chaque épreuve que l’on a de démontrer notre amour est un tremplin pour aller plus. La réussite d’un chrétien dans sa vie dépend premièrement de l’amour. C’est l’amour qui nous donne la force de prier et de jeûner pour d’autres personnes. En effet, l’amour nous tourmente tellement pour un pays, pour des hommes et des femmes qui souffrent, que nous décidons nous même de nous réveiller la nuit, où d’arrêter tout ce que nous faisons pour prier ces gens. Notre Dieu a fait la même chose. C’est parce qu’il nous a tellement aimer, qu'il a laisser sa gloire pour venir mourir à notre place. C’est comme si Jésus tourmentait son âme du simple de t’imaginer toi en enfer.

Mais aimer les personnes qui nous ressemble n’a rien d’extraordinaire. Ce n’est pas ce qui touche Dieu. L’amour le plus incroyable est d’aimer ceux qui sont complètement différent de nous, et qui nous haïssent. De nature, nous les hommes nous avons des conflits parce que nous ne voulons pas accepter les différences des autres. La nature des querelles et des discordes se trouvent là !

Allons un peu plus loin sur l’amour. Tous ceux qui font un acte que l’on jugerai comme de la compassion ne le font pas forcément par amour. Beaucoup le font pour être bien vu, d’autre le font pour que Dieu voit qu'ils font quelques bonnes œuvres, et d’autres le font par devoir religieux. Le fait de donner à manger ou une pièce à un sans-abri n’est pas nécessairement un acte d’amour. C’est ce qui vous vous pousser à le donner qui va en résulter. D’autres vont le faire parce qu’ils ont un surplus, d’autre le feront parce que la religion demande cela. Mais très peu vont le faire parce que la situation du sans abri l’a tellement touché, qu'il se sent mal pour lui. pourtant, c’est cet amour-là que notre Dieu recherche.

L’autre exemple est celui du ministère. Pour exercer correctement pour Dieu, il faut une grand dose d’amour, de compréhension et de passion. Il y a évangéliser et évangéliser. Il y a prophétiser et prophétiser. On n’évangélise parce que pas toujours parce qu’on a un fardeau des âmes, mais les chrétiens évangélisent plutôt parce qu’on leur a dit qu'il faut le faire. D’autre vont prophétiser parce qu’ils veulent être vu dans l’église et reconnu. Les motivations des cœurs jouent terriblement.

Nous ne devons donc pas faire juste pour faire. Pour accomplir une vision, il faut d’abord savoir qui nous allons sauver. Il faut donc comprendre qui est l’Homme et pourquoi Dieu l’aime. Un ministère puissant n’est pas un ministère rempli de parler en langue ; c’est un ministère qui le fardeau pour les âmes !

Comprenons donc que l’amour est très important.

  • Celui qui aime accepte de souffrir pour Dieu
  • Celui qui aime trouve la force de vouloir prier pour les autres.
  • Celui qui voit son semblable et à le cœur qui se sert dans sa souffrance

 

Le pouvoir de l’amour surpasse tout, car il pardonne tout. Ce n’est par exemple pas de l’amour de rejeter une personne à cause de sa différence. Ce n’est pas non plus un signe d’amour que de dire « je t’aime » ou « tu nous manque beaucoup ». Lorsque vous dites « je t’aime » à quelqu’un, cela ne vient pas forcément du cœur. Mais l’amour est une démonstration, non en parole, mais en acte et dans notre vie du pardon, de la miséricorde et de la consécration.

L’amour a un pouvoir qui n’est semblable à aucun autre, même pas comparable à un miracle, car je vous dit que une personne qui n’a pas beaucoup d’argent mais qui est aimé, sera plus heureuse qu’une personne riche mais qui n’a pas d’amour. Tout le monde a besoin d’amour. Le manque d’amour entraîne le sentiment de rejet, qui donnera naissance à la haine. Selon ses formes, un manque d’amour peut aussi donner naissance à l’amertume, à la solitude, au repli, au rejet.

Tous cela crée des blessures terribles dans vos cœurs. Le fait d’être considéré intègrement nous donne de la valeur. C’est pourquoi les blessures les plus douloureuses sont celles faites par ceux que l’on aime.

Autre point, l’amour n’est pas la sur-présence et la surprotection de l’autre ! L’amour n’étouffe pas mais rend libre et les deux parties sont comme liés naturellement. L’amour n’écrase pas, mais elle rend joyeux.  Les gens qui pensent qu’aimer est le fait d’appeler tous les jours une personne ou de la surprotéger se trompent. Cela a plutôt vocation à tuer l’amour et à écorcher les liens. Nous parlons ici des vertus de l’amour, or la sur-présence d’une personne dans la vie d’une autre relève plutôt d’une volonté de le surveiller. Pourquoi ? Parce que dans notre inconscient, nous les hommes, n’avons pas été créé dans l’optique que l’homme prenne la place de Dieu ! Ce rejet est donc dû à notre âme, qui lui sait que Dieu doit être le premier, et qui crie à l’autre : « tu n’es pas Dieu pour prendre toute la place ! ».

L’amour n’est non plus le social. Etre gentil, être sympathique, être généreux, faire le joyeux luron, vouloir aider la terre entière ou être plein de bonne volonté n’est pas non plus de l’amour. Aller rendre visite à un ami ou à un frère en Christ n’est pas de l’amour. Dès le moment où votre action est faite avec un objectif attendu, ce n’est pas de l’amour, c’est de la mécanique ! L’amour ne se crée pas, ce n’est pas un devoir moral ou autre, parce qu’un devoir est quelque chose qui est imposer. Or si on impose d’aimer tel ou telle personne parce que nos critères ou notre société nous que nous devons aimer les personnes qui sont ainsi, ce n’est plus de l’amour, parce qu’il est forcé, parce qu’il vous est dicté. Il ne peut pas s’inventer.

Par exemple, vous ne pourrez jamais aimer pleinement une femme que l’on vous force ou que vous vous forcer à aimer. Vous ne pourrez jamais aimer quelqu’un si ne décidez de la côtoyer ou de l’épouser pour un aspect ou pour une raison. Vous ne pourrez jamais aimer l’œuvre de Dieu si vous faites juste pour faire. Vous ne pourrez jamais aimer Dieu parce qu’on vous dit qu'il faut l’aimer. Dans les cas où l’amour n’est pas véritable, l’un finira par haïr et rejeter l’autre.

Enfin, l’amour n’est pas le conformisme ni la compromission. L’amour n’est pas hypocrite mais est sincère. L’amour ne ment pas, et son cœur bat comme un tambour. L’amour est renversant et procure la joie de l’âme. Elle dit la vérité, même quand elle fait mal car elle veut que tous le monde soit sauver. Par exemple, Dieu n’aime pas l’homosexualité, mais il ne haït pas l’homme. Ce qu'il condamne c’est le péché. C’est pourquoi, dire que l’homosexualité est une abomination n’est pas un manque d’amour, c’est dire la vérité, parce que s’il meurt comme ça, il va en enfer.

Remarquez bien que Dieu ne condamne pas l’humain, mais ce sont ses actes qui condamne. Malheureusement, si nous ne nous repentons pas de nos actes, nous irons en enfer. C’est pourquoi Jésus Christ à susciter l’Eglise, afin qu’elle appelle les pécheurs à la repentance. L’Eglise, je le redis, est la manifestation de l’amour de Jésus Christ pour l’homme.

L’amour ne méprise pas l’autre. Ce n’est pas parce qu’untel est un inconverti que je ne vais pas lui dire bonjour. L’amour ne rejette personne. Supposons par exemple, si Dieu me demande d’aller prêcher la parole à des gens qui sont totalement à l’opposé de ce que je suis. L’amour n’est donc compatible avec le racisme, avec la xénophobie, avec l’homophobie, etc… et je vais même aller plus loin et peut être vous étonner, l’amour ne méprise pas les sorciers non plus ; tout simplement parce que ce sont aussi des êtres humains avant tout qui vont en enfer ! Et Dieu veut sauver tout le monde.

L’amour est donc une puissante force ! C’est elle qui donne espoir, et qui permet de croire. Vous savez, une personne qui sait que quelqu’un l’aime et l’attends chez lui sera fort et marchera avec assurance. Jésus nous attend au ciel, il nous a préparer des demeures. Nous savons que si nous mourons, nous avons une maison, et une personne pour nous aimer.

Cet amour, nous devons donc le partager, car l’amour est un parfum enivrant qui charme tout le monde. Même la pire crapule du monde a besoin d’aimer et d’être aimer. A défaut, il aura un vide dans son cœur. Ceux qui se drogue, qui s’alcoolise, qui se suicide sont des gens qui ont manqué de cet amour dans leur cœur.

L’Eglise existe pour aimer, parce que Dieu aime. Les déceptions tuent l’amour, mais elles viennent des hommes. Mais Jésus Christ lui ne déçoit personne ! L’amour qu'il a est le véritable. Et combien même l’homme abandonnera l’homme, ou le trahira, il existe un espoir, un Dieu qui a manifesté le pouvoir de l’amour et qui nous a donné les preuves de son amour. Jésus, dont je vous parle, n’a pas seulement aimer en paroles. Il l’a démontré par le plus beau des gestes, en mourant pour tes péchés. Pour toi, il a pris le châtiment du jugement sur lui.

L’amour peut se manifester ainsi :

  • Le pardon
  • La miséricorde
  • La consécration
  • L’attention particulière que l’on porte à l’autre
  • La considération
  • Honorer quelqu’un
  • La soumission (pas l’esclavage)
  • Etre prêt à souffrir pour untel, à investir pour le bien de quelqu’un
  • Savoir écouter, et valoriser celui que l’on aime
  • Mais surtout pour le fardeau des âmes, la volonté de voir les gens aller au ciel !

La plus belle preuve d’amour est le sacrifice de soi pour l’autre, c’est de montrer que l’on est prêt à mourir et à prendre des risques pour Dieu, pour son prochain. C’est pourquoi ceux qui sont aller loin avec Dieu sont ceux qui ont le beaucoup souffert. Accepter de souffrir pour Dieu, accepter pour son prochain, voici ce qui plait à Dieu.  C’est cet amour, ce pouvoir qui touche directement l’âme et le cœur.

C’est pourquoi deux chrétiens peuvent évoluer dans un même ministère, mais les deux n’auront pas la même ascendance. C’est pourquoi un chrétien peut aller à l’église, et un autre non, et voir celui qui n’y va pas avoir plus de fruit.

L’amour est l’extrême opposé de la méchanceté. Si vous avez pu lire « L’homme méchant », vous comprendrez que la méchanceté n’est rien de plus que la sorcellerie.

Il y a l’esprit de l’amour, qui est la volonté d’aimer et il y a l’esprit de la sorcellerie, la volonté de faire du mal.

L’amour est la clé de la relation et de la vie. L’amour, c’est Dieu lui-même. Demandons donc à Dieu le pouvoir de l’amour, le pouvoir d’aimer afin de nous tenir loin du mal.

Commenter cet article