Aller vers ELOHIM

Une chose que je désire ardemment : c'est d'habiter dans la maison de YHWH tous les jours de ma vie, pour contempler la beauté de YHWH et pour admirer son temple.

La drôle d'histoire du pêcheur et du prédicateur [HISTOIRE]

Publié le 12 Août 2017 par Le chretien vigilant in Une parole pour s'édifier, Les petites histoires de la vie chrétienne

La drôle d'histoire du pêcheur et du prédicateur [HISTOIRE]

Un homme s’engagea dans un voyage dans le but d’évangéliser des contrées lointaines. Il décida de se rendre en Australie. N’ayant pas assez de moyen, il souhaita y aller par la mer. Il loua donc une barque et un conducteur pour l’amener à bon port. Il vint et dit au conducteur : « prenons je te prie la mer pour ce soir ». Mais le pêcheur lui dit : « la mer est tumultueuse et téméraire la nuit. Allons plutôt le matin, afin de garantir nos vies ». Mais le prédicateur insista tellement qu'il finit par accepter pour un prix double. Le prédicateur n’avait avec lui qu’un simple sac et quelques vivres.

Sur le bateau, le jeune prédicateur lui dit : « Crois-tu en Dieu ».

Le pêcheur s’étonna et lui dit : « Il y a plus d’une religion dans le monde. En quel Dieu dois-je croire ? ».

Le prédicateur lui dit : « En Jésus-Christ ». Le pêcheur ne répondit pas, car il savait bien qu'il cherchait à prêcher.

Il était 22h quand la mer se souleva dans son orgueil et agita la barque dans tous les sens. La situation fut si compliquée, que le pêcheur se voyait comme perdu. Voyant le prédicateur dormir, il lui dit : « Maintenant que nous périssons, tu dors ! ».

L’homme lui dit : « Dieu nous protège, nous ne périrons point, mais aie la foi, car Jésus a calmé les tempêtes ».

La colère de la mer s’arrêta alors et ils furent dans la joie. Mais le pêcheur disait : « c’est un coup de chance ». Alors survint des requins qui voulurent percer le bateau. Et le pêcheur s’écria et dit : « Maintenant, c’en est fini de nous ».

L’homme lui dit : « Nous ne périrons point mais nous vivrons. Jésus a pouvoir sur toute la création ». Alors ces requins s’enfuirent de devant eux. Mais le pêcheur dit : « Ils n’avaient pas d’appétit, une autre proie les a attirés, c’est tout ».

Voici maintenant qu'ils virent au loin des mercenaires qui vinrent vers eux afin de les atteindre. Le pêcheur dit alors : « Si Dieu est vivant, que j’échappe à ces charognes ! ».

L’homme lui dit : « Cette nuit-même, tu dormiras dans un lit ».

A cette parole, des requins vinrent vers les mercenaires et coulèrent leur bateau, mais épargna le prédicateur et le pêcheur.

Alors le pêcheur confus, tomba sur sa face, pleura et dit : « Maintenant je sais que Dieu est vivant et qu'il a eu pitié de ma vie à cause de tes paroles ».

Le prédicateur lui dit : « Crois-tu maintenant ? Ce n’est pas à cause de mes paroles que Dieu t’a délivré ; car qui suis-je ? Mais Dieu a mis en foi une fois plus grande et plus précieuse que l’or et tout l’argent de cette terre ».

Mais il arriva qu’une vague vint et secoua le bateau. Le prédicateur qui avait lâché à ce moment son sac le vit à la mer. Il cria alors : « Mon or, mon or ! ». Il se rua alors dans les eaux et fut à l’instant déchiré par les requins.

Alors le pêcheur dit : « Toi que ni la mer déchaînée ni le diable n’ont pu ébranler, voici que tu t’es noyé à cause d’un peu d’or. Tu ne t’es pas soucié de protéger ton propre cœur de ton mauvais désir. Maintenant que tu as renié la foi qui sauve pour ton or et que tu en es mort, cela en valait-il la peine ? ».

Commenter cet article