Aller vers ELOHIM

Une chose que je désire ardemment : c'est d'habiter dans la maison de YHWH tous les jours de ma vie, pour contempler la beauté de YHWH et pour admirer son temple.

Le serviteur accompli de Jesus

Publié le 31 Juillet 2017 par Le chretien vigilant in Une parole pour s'édifier, Chroniques de la vie chrétienne

Le serviteur accompli de Jesus

La vie du disciple de Jésus doit être rythmé autour de trois fondamentaux qu'il développera naturellement : la prière, la méditation de la Parole et l’adoration. Par la prière, nous cherchons la face du Seigneur, par la Parole nous cherchons les commandements et la volonté du Seigneur, et par l’adoration nous rendons grâce à Dieu.

Cependant, il ne suffit pas de vivre ces trois fondamentaux pour se dire disciples de Jésus. Ces trois cœurs de la vie du chrétien ne sont que les résultats de la connaissance que nous avons de Dieu dans le cœur. Le disciple accompli, c'est-à-dire celui que Jésus veut et désire que nous soyons est un homme dont le cœur est beaucoup plus profond et ancré dans le Seigneur.

Le disciple de Jésus n’est pas le chrétien qui va à l’église chaque dimanche, qui va à l’assemblée, aux réunions de prière, qui chante bien, qui prie beaucoup, qui prie beaucoup, sans quoi nous serions tous disciple. Le disciple de Jésus est d’abord un esclave qui connaît son maître et qui fait ce que son maître lui demande. La volonté première de Dieu n’est pas d’abord de faire un ministère ni de parcours la terre. la première chose que Dieu veut de son disciple, c’est qu'il l’aime. C’est le premier de tous les commandements :

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de toute ton coeur, de tout ton âme, de toute ta pensée, de toute ta force.

Nous avons dans ce commandement tout ce que le serviteur de Dieu doit faire pour Dieu, et comment il doit le faire. L’amour c’est le sacrifice, le renoncement à soi-même, l’abandon de sa propre volonté pour le bien de son prochain. On ne peut pas aimer une personne que l’on ne connaît. On ne peut pas aimer Christ sans le connaître. Celui qui a connu l’amour de la croix a connu le Seigneur.

Aimer de toute son âme : l’amour volontaire

Avant d’œuvrer pour Dieu, il faut l’aimer de tout son âme, c'est-à-dire de toute sa volonté. La volonté est la faculté d'exercer un choix libre et rationnel c’est la capacité à accomplir un acte intentionnel, consciemment. L’amour n’est donc pas quelque chose que l’on force, mais c’est quelque chose de naturel. Si l’on force quelqu'un à aimer une personne ou une chose, il finira par la détester car cela lui a été imposé, forcé.

 

L’amour volontaire n’est donc pas un amour que l’on force. On ne force pas une personne à chercher Dieu, ni à l’aimer. Ca doit être un choix libre et personnel.

 

« Celui qui cherchera trouvera ; on ouvrira à qui frappe »

 

Il y a donc une démarche personnelle. La raison pour laquelle il y a peu de serviteur véritable, c’est parce que l’amour de Dieu leur a été imposé. Il n’y a pas eu de rencontre personnelle avec Dieu. Ils se nourrissent du vécu des autres, mais n’ont pas d’histoire avec Dieu. Quand on aime une personne, on cherche à la connaître volontairement et naturellement. Le serviteur de Jésus cherche la face de son maître, voici pourquoi il aime prier son Dieu.

 

Aimer de toute sa pensée ou de toute son intelligence

La pensée implique beaucoup de chose : la réflexion, la façon de raisonner et de voir la vie, la méditation, ce que l’on croit, etc… Elle regroupe un ensemble assez large de ce qui peut retenir notre esprit.

Aimer Dieu de toute sa pensée, c’est le mettre au centre de notre esprit, de notre réflexion, de notre vie.

La pensée touche tous les aspects de notre vie : culturelle, doctrinale, spirituelle, etc… La pensée est ce qui occupe notre esprit. Alors qu’elle doit être la pensée du serviteur de Dieu ? C’est :

« Recherchez premièrement le Royaume des cieux et sa justice »

Le serviteur de Dieu doit avoir la pensée du Royaume des cieux et de la justice de Dieu. Cela revient à Christ. Ainsi, l’œuvre du serviteur accompli doit être pour le Royaume des cieux. Ses pensées doivent avoir intérêt avec ceux de son maître. C’est le renoncement à soi-même, c'est-à-dire la mort à ce que nous sommes. En effet, le vrai serviteur est celui qui renonce à ses propres pensées idéologiques, à ses propres rêveries, à ses propres conceptions, à sa pensée culturelle etc… pour adopter ceux de son maître et le servir.

La pensée est aussi notre intelligence. Nous devons ainsi la mettre au service Dieu. Toute intelligence que Dieu nous donne, c'est-à-dire les talents que nous avons doivent être pour servir Dieu. C’est parce que Dieu est l’objet de réflexion et des pensées du serviteur de Dieu qu'il le loue constamment. Voici pourquoi un véritable chrétien passe son temps à adorer et louer Dieu.

 

Aimer Dieu de tout son cœur

Le cœur de l’homme est par nature partagé entre plusieurs volontés et désirs. C’est ce qui fait que beaucoup de chrétiens vivent dans le péché, dans la convoitise ou la compromission. Ils servent en fait plusieurs maîtres. Ils ont un cœur partagé :

« On ne peut servir deux maitres »

Pour servir le Seigneur il faut que nous lui soumettions notre cœur totalement. Le cœur est ce qui nous permet de vivre car il renferme toute notre vie. Il est comme le moteur d’un véhicule. Ainsi doit être notre amour pour le Seigneur ; il doit être notre moteur. Aimer Dieu de tout son cœur, c’est aimer le Seigneur comme notre oxygène. Qui peut vivre sans oxygène ? Le serviteur accompli de Jésus ne peut pas vivre sans lui. Voici pourquoi il médite constamment la Parole de Dieu, car c’est elle qui révèle et qui parle de Dieu.

 

Le serviteur accompli

La Bible nous dit que « Le serviteur n’est pas au-dessus du maître, mais tout serviteur accompli sera comme son maître ». Nous comprenons donc que le serviteur de Jésus doit marcher sur ses pas. Ainsi, le serviteur accompli :

 

… aime Dieu, connaît qui est son Père et est connu de Dieu

Sachant que Jésus Christ homme nous a clairement montré comment un serviteur devait aimer Dieu, il est donc impossible de le servir si nous ne l’aimons et si nous ne sommes pas connus de Dieu, c'est-à-dire si nous ne sommes pas agréables au Seigneur.

Si nous sommes connus de Dieu, cela signifie que nous avons en nous le Saint Esprit, car Dieu n’agrée que ceux qui ont son Esprit. Jésus aimait le Père et nous demande à nous aussi de connaître son cœur. Dieu a marché comme un homme sur terre, et il nous a donné le chemin pour être connu de Lui. Le chrétien qui ne connaît la nature de Jésus ne pourra pas l’aimer convenablement.

Jésus est Dieu, fils de Dieu ou simple homme ? Un fils connaît la voix de son père et il connaît aussi qui il est. Le véritable enfant de Dieu doit savoir qui est Jésus pour connaître qui est Dieu. Nous ne pouvons pas aimer quelqu'un que nous ne connaissons pas, nous devons donc savoir qui est notre Dieu. Et seul Jésus peut vous donner cette réponse.

 

… fait les mêmes œuvres que Jésus

Jésus a dit que ses disciples feront les mêmes œuvres que Lui. Il dit aussi que ses serviteurs ont reçu de lui la puissance sur le péché, sur Satan et sur les ténèbres.

La première œuvre excellente que nous avons à faire est de nous aimer les uns les autres. L’œuvre de la croix est cette manifestation de l’amour de Dieu pour l’homme. Nous devons aussi répandre le message de l’Evangile dans le monde, car Jésus nous demande de faire des nations des disciples. En effet, Jésus a prêché son Evangile, il n’était donc pas spirituellement passif. Nous devons aussi nous souvenir des pauvres, des affligés. Jésus n’a-t-il pas nourri des foules et des foules ? Il est indispensable de prier, et de glorifier Dieu, mais aussi de défendre la vérité.

Jésus a guéri beaucoup de personnes. Tous n’ont pas de dons de guérison, mais cela montre que Jésus a été au service de beaucoup de personnes. Nous devons suivre cet exemple et être au service de notre prochain. Nous devons aimer tout le monde, même ceux qui nous font du mal, car le Seigneur lui-même s’est montré miséricordieux envers tous, les bons comme les méchants. Sans oublier enfin, que nous devons prier sans cesse, nous sanctifier, avoir foi en Dieu, demander sa volonté, et enseigner sa justice. Nous ne pourrons énumérer toutes ces œuvres, mais en méditant la parole nous nous en approcherons.

 

… est persécuté

Jésus nous dit donc que s’il a été rejeté, insulté, outragé, persécuté, calomnier, menacé, etc… nous qui sommes ses serviteurs ne pourront pas échapper à cela. Si nous sommes comme notre maître, Jésus, nous passerons par cette coupe.

Le serviteur accompli n’est donc pas le gentil religieux qui vit une vie paisible. Quoi que cela ne soit pas un péché. Mais le véritable serviteur de Dieu, nous dit la Bible, vit les mêmes épreuves qu’a subi son maître. La persécution est une caractéristique indispensable pour un serviteur de Christ.

« Celui qui demeure en lui doit aussi vivre comme Jésus-Christ lui-même a vécu ». 1 Jean 2 :6

 

… est sanctifié

La sanctification est l’élément indispensable à notre vie de chrétien, sans quoi nous ne pourrons pas voir Dieu. Pour être en communion avec Dieu, il faut donc être absous de tout péché, et ne pas vivre dans le péché.

La sanctification est le fait de se mettre à part. Cela signifie qu'il faut s’écarter du péché, de tout ce qui n’honore pas Dieu, car c’est ce qui nuit à notre communion avec le Seigneur. Bien sûr, la Bible dit que tout homme pèche. Mais ce qui est condamnable, c’est le péché volontaire et prémédité. Tout ouvre que nous faisons, nous le faisons au Seigneur. Donc lorsque l’homme pèche, c’est une œuvre qu'il donne à Dieu. Le Seigneur a en horreur de telle abomination et ne peut demeurer là où il y a le péché. Il ne peut pas agrée une œuvre qui l’insulte, car quand nous péchons, nous ne glorifions pas Dieu, mais Satan qui encourage ces pratiques.

Jésus a refusé et rejeté au loin les tentations de Satan ! Mais les tentations de Satan sont aujourd'hui nombreuses et beaucoup chutent dedans. Voici pourquoi ils sont prives de la présence de Dieu.

 

La vie du serviteur

Enfin, le serviteur de Dieu est une personne dont sa volonté propre, c'est-à-dire son désir de jouir de ce qu'il veut est morte. Il est semblable à un vase d’eau que l’on transporte ici et là. Le bon serviteur obéit donc à son roi, qui est Dieu. Il ne conteste pas sa volonté, mais s’applique à l’honorer de toute sa force.

Semblable à de l’argile, il est utilisé par Dieu pour les besoins de son Royaume. Aussi, Dieu lui donne la forme qu'il veut, les dons qu'il veut, la sagesse, la force et les talents qu'il jugera nécessaire pour que son serviteur puisse lui être utile. Il ne peut donc pas toujours faire les mêmes œuvres, mais de même qu’un arbre ne produit pas qu’un fruit, il en produira plusieurs.

Le serviteur consciencieux du Seigneur à conscience de l’œuvre qui lui a été confié et agit pour la bonne gestion de celle-ci. Mais l’œuvre que Dieu lui confie n’est pas seulement le ministère. Cela concerne aussi toutes les personnes que Dieu lui donnera : femme, enfants, famille, frère en Christ, etc... Cela concerne également tous les biens que Dieu lui donnera : argent, matériel, nourriture, etc… Plus encore, il a la charge des talents que Dieu lui a donné : intelligence, chant, créativité, écriture, etc…

Le serviteur de Christ n’est pas seulement un homme qui gère l’œuvre d’un ministère. C’est aussi une personne qui gère la vie que Dieu lui donne. C’est un homme équilibré qui n’est pas chrétien dans un seul domaine, mais qui l’est dans toute sa vie. Il glorifie Dieu par ces œuvres, c'est-à-dire en étant un modèle de sanctification, de comportement, de conduite.

La vie de Christ découle naturellement de lui, ce qui montre à quel point il renonce à lui-même.

 

Il est impossible de donner une définition parfaite à ce qu'est un disciple du Seigneur. Ce que nous savons, c'est que nous pouvons l'apprendre en méditant encore plus la Parole de DIEU. C'est donc un travail qui vous concerne personnellement si vous pensez être serviteur de DIEU.

C'est parce ceux qui s'appelle "homme de dieu" aujourd'hui ne savent pas ce qu'est un disciple que nous voyons toutes ces dérives dans la chrétienté. C'est donc une recherche personnelle et indispensable que nous devons réaliser.

Commenter cet article