Aller vers ELOHIM

Une chose que je désire ardemment : c'est d'habiter dans la maison de YHWH tous les jours de ma vie, pour contempler la beauté de YHWH et pour admirer son temple.

Hénoc, l'homme qui marcha avec Dieu

Publié le 2 Novembre 2016 par Le chretien vigileant in Une parole pour s'édifier

Hénoc, l'homme qui marcha avec Dieu

Hénoch : un homme de foi

Nom:  Hénoc / Enoch / Hénoch ; חֲנוֹךְ (ḥănōkh)

Apparition : Genèse 5 :18 ; Jude 1 :14

Parenté : descendant d’Adam ; fils de Jered ; arrière-grand-père de Noé

Hénoc est un personnage très discret des écrits bibliques. Hénoc est un descendant direct d’Adam. Jude 1 :14 nous dit qu'il est le septième homme après Adam. Avant lui, il y avait donc :

  • Adam
  • Seth
  • Enosch
  • Kenan
  • Mahalaleel
  • Jered

Hénoc était le fils de Jered, et descendant de la première lignée de l’histoire de l’humanité. À cette époque, la longévité de vie n’était pas comparable à celle de notre époque, puisque les patriarches pouvaient vivre jusqu’à 980 ans. Cependant, aucun n’a atteint les 1000 ans.

C'est à l’âge de 162 ans que Jered donna naissance à Hénoc (Ge 5 :18). Jered mourut 800 ans plus tard, à l’âge de 962 ans. Hénoc est par ailleurs l’arrière-grand-père de Noé.

La Bible ne mentionne Hénoc que comme un simple homme, croyant sincèrement en Dieu, et certainement prophète. Nulle part il n'y est fait mention d'un quelconque rôle céleste ou autre.

Le premier fils d’Hénoc, Metuschélah, naquit quand celui-ci avait 65 ans. Après cela, la Bible nous dit qu'Hénoc « marcha » avec Dieu. Littéralement, on peut comprendre qu'il décida de servir Dieu dans ses voies. Hénoc resta sur terre jusqu'à 365 ans. Après quoi, la bible nous dit que Dieu le prit : Hénoc marcha avec Dieu ; mais il ne parut plus parce que Dieu le prit (Ge 5 :24).

Il semblerait bien par ailleurs que si la Bible insiste sur le fait que Hénoc marcha avec Dieu, c'est qu'il devait régner sur terre vent d'apostasie. Ainsi Hénoc choisit donc de fuir cette génération impie pour marcher avec Dieu. Et il fut tellement agréable à Dieu au regard de cette génération que Dieu le ravit au ciel. C'était aussi le cas de Élie le prophète. On peut comprendre qu'il avait privilégié avec Dieu.

Mais cet argument est appuyé par les écrits de Jude 1 :14 à propos d’Hénoc :

C'est aussi pour eux qu'Hénoc, le septième homme après Adam, a prophétisé, en disant : Voici, le Seigneur est venu avec ses saints, qui sont par millions, pour exercer un jugement contre tous les hommes, et pour convaincre2 tous les impies d'entre eux de toutes leurs actions d'impiété qu'ils ont commises d'une manière impie, et de toutes les paroles injurieuses que les pécheurs impies ont proférées contre lui.

Il est fait mention dans ce passage de « gens qui murmurent, qui se plaignent toujours, qui marchent selon leurs convoitises, dont la bouche prononce des discours fort enflés, et qui admirent les personnes pour le profit qui leur en revient ».

On peut donc aisément comprendre qu’Hénoc a eu cette révélation divine au milieu d’une génération perverse et querelleuse, car le jugement étant pleinement annoncé dans le livre d’Apocalypse.

Dans la Bible, deux hommes seulement n’ont pas vu la mort : Hénoc et Élie. La foi que ces hommes ont témoignée est une véritable source d'inspiration pour nous. Ils furent tellement agréables à Dieu que celui-ci agréa leur prière, celle d'être enlevé dans les cieux auprès de Dieu.

De la même manière que Hénoc fût ravi au ciel, l’Église de Christ est son épouse, sera elle aussi enlevée lors du retour du messie.

À souligner aussi que la Bible ne mentionne aucunement un livre ou une épitre qu’Hénoc aurait écrit.

 

 

Commenter cet article

Simon 08/06/2018 01:38

Tres vrai tres spirituel